«Le bassin d’Apollon au fond du Tapis vert à Versailles, le Taj Mahal vu de l’extrémité de ses miroirs d’eau, seraient inscrits dans un angle de 22°.»

Dictionnaire du Paysage  

Michel Godron et Hubert Joly

PARCOURS

C’est sur les bancs de l’École Supérieure d’Architecture des Jardins et des Paysages (E.S.A.J) qu’Etienne Fouque et Pierre-Thomas Cochaud Doutreuwe se retrouvent avec la conviction forte qu’un lieu fait d’abord sens à travers ses usages. Un paysage est une expérience vécue et sensorielle, c’est un livre ouvert de souvenirs heureux et malheureux. C’est l’odeur d’un arbre dans une cour d’école, ou l’image d’un trottoir sur lequel on a trébuché. C’est le souvenir d’une halte sur une aire d’autoroute accablée par l’étouffante chaleur d’une fin de mois de juillet.  

Ces expériences anodines ont fait naître chez eux une attention et une envie. 

Ils ont poursuivi leur formation par un Master d’urbanisme, l’un à Paris, l’autre à Bordeaux, au cours duquel ils ont pris conscience des enjeux de la ville durable, de la nécessité de créer des espaces urbains sensoriels, vivants, et écologiquement vertueux. Au cours de leur double cursus, ils ont acquis la conviction que la priorité était de préserver et créer un art de vivre. 

 

CONTEXTE

Après 6 ans d’expérience professionnelle chez BASE, ils ont créé leur agence, taillée à la mesure d’un angle : le plus propice à l’observation du paysage. L’agence 22° propose un regard sur le paysage, sur la ville et ses habitants, un regard comme une expérience partagée sur une société en perpétuelle évolution.  

 

CHAMPS D’ACTION

Les particularités climatiques, biologiques, humaines, visuelles et sensibles d’un site sont la première ressource du projet. La mise en lien du sous-sol et de la surface, de l’humain et du végétal, du vivant et de l’inerte, est indispensable à la réussite de tout projet.   

 

22° intervient à différentes échelles de paysage, du jardin au grand territoire.

 

Chaque lieu à un rôle à jouer dans l’amélioration du cadre de vie. L’agence investit simultanément son expertise dans les domaines naturels (botanique, géographie, génie civil, géologie, écologie, pédologie) et culturels (sociologie, esthétique, patrimoine, usages). Le dialogue entre ces deux domaines, comme un fil tendu entre « le dessous » des sciences dures et « le dessus » des sciences humaines, constitue une narration qui offre la ressource du projet. 

 

22° assure une veille attentive sur ses sujets d’expertise, techniques et sociaux afin d’animer son regard critique et son ouverture d’esprit propice à la recherche de moyens et de processus innovants.

 

L’agence 22° veut porter ce défi de réconcilier le moyen terme de la qualité de vie et le long terme de l’environnement.